Contactez-nous : 1 800 268-9486
Page d’accueil > Mode de vie et Bienêtre

Conseils santé pour vos vacances au chalet

Le temps se réchauffe et, enfin, voici qu’arrive l’été au Canada. Pour bon nombre d’entre nous, cela signifie le début de la saison des chalets.


S’évader pour la fin de semaine est un excellent moyen de se détendre après plusieurs jours de travail, mais de nombreux Canadiens trouvent parfois difficile de concilier un mode de vie sain et une évasion réconfortante à la campagne. Vos provisions pour la fin de semaine peuvent maintenir ou détruire vos saines habitudes quotidiennes. Voici quelques conseils qui vous aideront à rester en santé tout naturellement.

Faire des écarts judicieux

Vous avez travaillé fort toute la semaine pour avoir droit à une fin de semaine de repos ; vous devriez bien pouvoir vous gâter un peu, non ?

Au chalet, il n’est pas toujours facile de respecter ses habitudes quotidiennes, surtout à l’heure de l’apéro au bord de l’eau. Heureusement, il existe de multiples grignotines santé. Remplacez les croustilles de pomme de terre par des croustilles de chou frisé déshydraté ou cuit au four, qui offrent le côté croustillant sans les calories supplémentaires. Vous trouverez aussi chez votre détaillant local de produits naturels des croustilles faites à partir de haricots, de légumes racines, et même de lentilles ou de noix de coco. Vous verrez : les essayer, c’est les adopter !

Se détendre sur le quai ou autour d’un feu de camp au chalet perdrait de son charme sans la boisson qui l’accompagne. Malheureusement, ce petit écart peut avoir des effets négatifs sur votre foie. Le processus utilisé par l’organisme pour décomposer l’alcool épuise les vitamines B. Pour ma part, j’essaie donc d’en faire de bonnes réserves, en prenant soit une multivitamine de haute qualité ou un supplément du complexe B.

Profiter du soleil sans danger

Un écran solaire de qualité est l’article le plus important à mettre dans vos bagages lorsque vous partez pour une activité à l’extérieur. Choisissez toujours un écran solaire naturel qui contient de l’oxyde de zinc et du dioxyde de titane, surtout lorsque vous choisissez un produit pour vos enfants. Les écrans solaires qui contiennent ces produits restent à la surface de la peau et ne sont pas absorbés, de sorte qu’ils réfléchissent réellement les rayons UVA et UVB dommageables.

Après une journée passée au soleil, il faut bien sûr utiliser un hydratant pour apaiser et soigner la peau. Heureusement, il existe une multitude d’huiles hydratantes naturelles et efficaces. J’aime beaucoup l’huile de coco comme hydratant. Elle est riche en triglycérides à chaine moyenne aux propriétés antibactériennes et antifongiques qui complètent les barrières protectrices de la peau.

L’huile d’argousier, moins connue, est aussi excellente, car elle a une forte teneur en nutriments et en phytonutriments dont les vertus d’hydratation et de cicatrisation ont été largement démontrées. Il existe un large éventail de produits du genre, allant de l’aloès bien connu à l’huile d’argan exotique. Je vous recommande d’en essayer quelques-unes afin de trouver celle qui conviendra le mieux à votre famille.

Vous trouverez à la campagne une panoplie d’épiceries et de magasins de produits naturels locaux et familiaux. Trouvez le magasin local de produits de santé naturels qui vous aidera à faire de votre prochain séjour au chalet une escapade santé !


Saviez-vous que…

Certains champignons médicinaux ont été retrouvés sur Ötzi, l’homme de glace néolithique, datant de plus de 5000 ans !

Les chamans et les peuples indigènes utilisent différents champignons depuis fort longtemps. Que ce soit pour éloigner les moustiques grâce à la fumée dégagée par les champignons brulés, ou comme breuvage afin de bénéficier de leurs propriétés antibactériennes et tonifiantes du système immunitaire, nos ancêtres connaissaient déjà les bienfaits reliés à leur consommation !

Vous serez étonnés d’apprendre que les champignons et les humains souffrent parfois des mêmes maladies infectieuses et sont les hôtes de pathogènes identiques. Nous partageons aussi jusqu’à 50 % d’ADN ; cette similarité fait en sorte que l’humain peut digérer, assimiler et utiliser certains champignons médicinaux pour le plus grand bien de sa santé générale !

—Shirley Séguin