Contactez-nous : 1 800 268-9486
Page d’accueil > Articles

Un peu d’huile d’arbre à thé ?

Originaire de l’Australie, l’huile d’arbre à thé distillée à la vapeur est utilisée par les Aborigènes depuis des siècles. Employée principalement pour ses propriétés antibactériennes, la mosaïque complexe de composés volatils présente également des activités antivirales et antifongiques. Les bactéries pathogènes, dont Escherichia coli et Staphylococcus aureus, sont parmi les microorganismes contre lesquels elle est efficace, avec de plus des résultats prometteurs contre la levure opportuniste Candida albicans.

Le mécanisme d’action est similaire pour les bactéries et la levure : les composants volatiles de l’huile essentielle d’arbre à thé compromettent la structure et la perméabilité de la membrane cellulaire de façon sélective, ce qui affecte uniquement les microorganismes indésirables ou pathogènes. Ce processus dénature également les protéines dans les cellules, ce qui entraine leur mort et — plus important encore — leur capacité à se multiplier et à se propager dans le corps.

L’utilisation thérapeutique de l’huile essentielle d’arbre à thé se fait entre autres par diffusion ou par usage topique. En diffusion, on l’utilisera pour assainir l’air ambiant en déposant l’huile non diluée dans un diffuseur électrique d’huile essentielle conçu à cet effet. Une diffusion de 10 minutes par heure devrait suffire ; vous pourrez répéter la diffusion au besoin.

En usage topique, on l’utilisera diluée dans une bonne huile végétale pour désinfecter les plaies et favoriser leur cicatrisation.

Comme l’huile essentielle d’arbre à thé a des vertus immunomodulatrices, on peut encore une fois l’utiliser diluée dans une huile végétale sur de l’exéma ou du psoriasis ; grâce à ses actions antivirales, la même dilution pourra s’employer sur des éruptions d’herpès buccal ou génital.

Huile d’arbre à thé, infections des ongles, et moustiques ?

En ce qui concerne l’huile d’arbre à thé (HAT) pour les infections fongiques des ongles (onychomycose) et les piqures de moustiques, une petite quantité suffit. Il faut toutefois en appliquer plusieurs fois par jour pour ce qui est des infections fongiques, puisqu’elles sont tenaces.

Pour les ongles d’orteils, après un bain relaxant ou un bain d’eau salée, il suffit de masser une goutte sur la zone de l’ongle touché et autour. Continuez cette routine pendant quelques semaines, jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise de porter à nouveau des sandales.

Les moustiques seront en abondance cet été, suite aux pluies record de ce printemps. Pour les piqures de moustiques, une goutte ou deux d’HAT sur un coton-tige frotté sur les sites de piqures peut atténuer l’enflure et les démangeaisons.