Page d’accueil > Mode de vie et Bienêtre

Lavande, jolie lavande, apaise-moi pour la rentrée


À peine commence-t-on à gouter aux délices de quelque repos estival bien mérité que déjà les médias, les tablettes des magasins, etc. nous rappellent insidieusement que très bientôt s’en viennent les temps agités — voire, pour certains, anxiogènes — du retour à l’école. La rentrée scolaire s’accompagne souvent, tant pour les enfants que pour leurs parents, d’une montée de stress face aux nouveautés, aux changements, et à toutes les tâches à réaliser en cette période mouvementée. Voici donc quelques trucs et astuces pour passer à travers cette première tempête scolaire sans heurt ni malheurs !

Des méthodes de gestion du stress, il en existe pléthore, mais certaines sont particulièrement efficaces, comme celle de la cohérence cardiaque, qui permet de réduire votre taux de cortisol de 25 à 35 %. Cette simple technique de concentration et de respiration permet de faire tomber en quelques minutes la fréquence cardiaque à des niveaux proches de ceux obtenus au repos sans facteur de stress, avec une telle efficacité que même les pilotes de chasse de l’armée de l’air française l’utilisent. Retenez « 3‑6‑5 » pour 3 fois par jour (ou lors d’un stress), 6 respirations profondes par minute (soit 5 secondes par chaque inspiration et expiration), pendant 5 minutes. Simplissime et salvateur !

Améliorer la fatigue, la concentration, et la capacité à gérer des évènements perturbants ne demande parfois que quelques petites améliorations bien élémentaires, par exemple une hydratation et un sommeil suffisants. Le sport et l’équilibre hormonal qu’il induit contribuent aussi à mieux appréhender les tourments du quotidien, tout autant qu’une nutrition colorée, joyeuse, et régulière ! Bien organiser son agenda vous évitera aussi des déboires inutiles et stressants. Les nouvelles relations interpersonnelles de la rentrée scolaire peuvent aussi être déstabilisantes ; alors, travaillez vos qualités de communicateur en écoutant avec empathie vos interlocuteurs. Face aux évènements et personnes nouvelles, gardez votre cœur ouvert et évitez de vous replier sur vous-même. Si toutefois un petit coup de blues surgit, vous pouvez toujours relaxer vos zygomatiques avec une comédie de votre choix, et terminer votre soirée dans un bon bain chaud aux sels d’Epsom. Enfin, pour compléter ces astuces antistress, la nature nous propose aussi mille et une plantes pour rendre notre quotidien plus calme, comme la lavande officinale (aussi dite vraie ou fine).

De nombreuses études confirment évidemment la connaissance empirique des propriétés médicinales de cette plante, considérée en phytothérapie comme une panacée. La mosaïque unique de composés phytochimiques naturels de son huile essentielle (HE) comprend le linalol et l’acétate de linalyle, considérés comme ses principaux composés actifs. Le linalol exerce un effet relaxant sur les muscles lisses en inhibant la libération de l’acétylcholine, un neurotransmetteur qui agit au sein de la jonction neuromusculaire. Il a aussi été démontré que l’HE de lavande réduit la pression sanguine ainsi que le taux de cortisol et soutient l’activité de l’acide gamma‑aminobutyrique (GABA), un acide aminé qui régule l’activité cérébrale et qui détend le corps et l’esprit. Diverses études démontrent son effet calmant pour des personnes en situation de stress : isolées, en milieu hospitalier, ou encore exposées à des vidéos anxiogènes. Une en particulier montre qu’aussi peu que 80 mg/j d’HE de lavande régule des fonctions synaptiques (système nerveux) dans l’hippocampe, une région du cerveau liée aux troubles anxieux. En bref, l’HE de lavande est traditionnellement utilisée pour aider à soulager l’agitation et les symptômes légers de stress mental et d’épuisement. C’est aussi un remède pour aider à trouver un sommeil réparateur, ce qui en fait une alliée idéale pour apaiser les stress de la rentrée scolaire.

                 
Sachez que plusieurs espèces de lavande existent, mais la plus spécifique à l’effet calmant reste la lavande officinale (Lavandula angustifolia) ; la lavande aspic (Lavandula latifolia) sera efficace pour les piqures d’insectes et les brulures ; la lavande stéchade (Lavandula stoechas) a plus une visée antiinfectieuse ; et l’hybride lavandin (Lavandula × burnatii ou × hybrida) semble plus approprié pour les contractures et crampes musculaires.

Par voie externe, vous pouvez diffuser la lavande vraie pour apaiser l’environnement et accroitre la concentration ; en mettre quelques gouttes sur l’oreiller avant de dormir, mais aussi dans le bain (20 à 30 gouttes mélangées à un émulsifiant) pour faire tomber le stress de la journée, ou dans un bain de pieds antifatigue. Vous bénéficierez rapidement de ses effets relaxants avec quelques gouttes appliquées sur la face interne des poignets ou sur le plexus solaire.

Pour un usage interne, l’HE de lavande officinale se trouve aussi en gélules pratiques, souvent diluée dans une huile d’olive extra-vierge biologique — pouvant être prise en toute sécurité, car elle est habituellement bien tolérée aux doses recommandées. D’ailleurs, la célèbre Commission E (conseil consultatif scientifique du gouvernement allemand) approuve l’usage interne de l’HE de lavande officinale pour l’agitation, l’insomnie, et les troubles digestifs d’origine nerveuse. La posologie conseillée avoisine 80 mg (équivalent à trois gouttes), qui sont à prendre une fois par jour au moment où on en a besoin, et avec de la nourriture. Une étude a démontré que la prise de gélules d’HE de lavande améliore le sommeil et l’état mental et physique de personnes souffrant de troubles anxieux, et une autre a démontré une efficacité identique à celle d’un médicament usuellement prescrit pour le traitement de l’anxiété.

C’est un remède naturel qui, pour sûr, dénouera ce nœud de tensions qui parfois vient bloquer votre estomac, et vous pourrez aisément solutionner les choix difficiles de boite à lunch, ou mieux gérer les soirées de devoirs fastidieux… Comme vous le savez, après la pluie vient le beau temps, alors rassurez-vous : quelques jours — ou, au pire, semaines — suffiront à ce que le train de la rentrée scolaire se mette en marche, et les petits stress des débuts s’estomperont alors comme ils étaient arrivés. Mais dans l’intervalle, pratiquez l’une ou l’autre de ces astuces pour ramener la paix intérieure, et cela est toujours possible avec une simple petite gélule de lavande !

 

Références

  • Baudoux, D. Aromathérapie. Malakoff : Dunod Éditeur, 2017, 544 p., ISBN 978‑21007‑54557.
  • Blumenthal, M., A. Goldberg, et J. Brinckmann, éds. Herbal Medicine : Expanded Commission E Monographs. Austin : American Botanical Council / Integrative Medicine Communications, 2000, 534 p., ISBN 978‑09670‑77215.
  • Braden, R., S. Reichow, et M.A. Halm. « The use of the essential oil lavandin to reduce preoperative anxiety in surgical patients. » Journal of Perianesthesia Nursing, Vol. 24, N° 6 (2009): 348–355.
  • Cha, J.H., S.H. Lee, et Y.S. Yoo. « [Effets de l’aromathérapie sur les modifications du système nerveux autonome, la vitesse de l’onde de pouls aortique et l’indice d’augmentation aortique chez les patients présentant une hypertension artérielle essentielle » [Effects of aromatherapy on changes in the autonomic nervous system, aortic pulse wave velocity and aortic augmentation index in patients with essential hypertension] (article en coréen). Journal of Korean Academy of Nursing, Vol. 40, No. 5 (2010): 705–713.
  • Hoya, Y., et al. « The use of nonpharmacological interventions to reduce anxiety in patients undergoing gastroscopy in a setting with an optimal soothing environment. » Gastroenterology Nursing, Vol. 31, N° 6 (2008): 395–399.
  • Hwang, J.H. « [Les effets de la méthode d’inhalation utilisant des huiles essentielles sur la pression artérielle et les réactions au stress des clients souffrant d’hypertension essentielle] » [The effects of the inhalation method using essential oils on blood pressure and stress responses of clients with essential hypertension] (article en coréen). Taehan Kanho Hakhoe Chi, Vol. 36, N° 7 (2006): 1123–1134.
  • Kasper, S., et al. « Silexan, an orally administered Lavandula oil preparation, is effective in the treatment of “subsyndromal” anxiety disorder: A randomized, double-blind, placebo-controlled trial. » International Clinical Psychopharmacology, Vol. 25, N° 5 (2010): 277–287.
  • Kritsidima, M., T. Newton, et K. Asimakopoulou. « The effects of lavender scent on dental patient anxiety levels: A cluster randomised-controlled trial. » Community Dentistry and Oral Epidemiology, Vol. 38, N° 1 (2010): 83–87.
  • Shiina, Y., et al. « Relaxation effects of lavender aromatherapy improve coronary flow velocity reserve in healthy men evaluated by transthoracic Doppler echocardiography. » International Journal of Cardiology, Vol. 129, N° 2 (2008): 193–197.
  • Schuwald, A.M., et al. « Lavender oil-potent anxiolytic properties via modulating voltage dependent calcium channels. » PLoS One, Vol. 8, N° 4 (2013): e59998.
  • Toda, M., et K. Morimoto. « Effect of lavender aroma on salivary endocrinological stress markers. » Archives of Oral Biology, Vol. 53, N° 10 (2008): 964–968.
  • Woelk, H., et S. Schläfke. « A multi-center, double-blind, randomised study of the Lavender oil preparation Silexan in comparison to Lorazepam for generalized anxiety disorder. » Phytomedicine, Vol. 17, N° 2 (2010): 94–99.
  • Passeport Santé.Net. Lavande. · https://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=lavande_ps · Mis à jour 2015‑07.

 

Guillaume Landry, MSc, Naturopathe

Sa plume a pour dessein la sensibilisation aux merveilles
de dame nature, et à la médecine naturelle.