Page d’accueil > Santé

Candide discussion sur le Candida


La candidose, terme clinique désignant l’infection à Candida, peut être difficile à diagnostiquer et à traiter. En effet, exceptées les infections fongiques de la bouche (muguet) ou des ongles ainsi que les infections vaginales récidivantes, les autres symptômes associés à la candidose — tels que le manque chronique d’énergie, les ballonnements, ou le brouillard mental — peuvent facilement être attribuables à d’autres facteurs.

Le fluconazole, médicament antifongique classique des cinquante dernières années, fut efficace pour enrayer la croissance des espèces fongiques telles que Candida albicans. Malheureusement, il n’est plus considéré comme un antifongique de première ligne, car des espèces non-albicans résistantes aux médicaments ont émergé, notamment Candida glabrata et Candida aureus. Les plus récents antifongiques pharmaceutiques s’appellent les échinocandines. Ces médicaments interfèrent avec l’enzyme responsable de l’intégrité de la paroi cellulaire des levures. Malheureusement, ils présentent une faible biodisponibilité orale ; ils sont couteux et nécessitent une administration intraveineuse et donc un milieu hospitalier, ce qui freine évidemment leur utilisation.

Candida albicans ainsi que d’autres espèces de Candida sont des hôtes normaux du microbiome des personnes en bonne santé. Une prolifération et des infections subséquentes peuvent apparaitre lorsque ces microorganismes opportunistes se développent de manière exponentielle à la suite de l’emploi d’antibiotiques, d’une consommation excessive de sucre ou d’alcool, de stress chronique, ou même de prise de contraceptifs oraux.

Il y a quand même de bonnes nouvelles. Nombreuses sont les plantes qui présentent naturellement une activité antifongique suffisamment forte pour aider à restaurer la prédominance des bactéries bénéfiques dans votre corps. Les acides capryliques, qui sont abondants dans les huiles de noix de coco et de palme, exercent une excellente activité anticandidosique (antifongique) dans le tractus intestinal. Ils agissent en dissolvant les membranes cellulaires de la levure, ce qui entraine sa mort.

Ail pour qui ? Des recherches publiées dans le Journal of Applied Microbiology montrent les effets thérapeutiques de l’exposition à l’ail, tant sur la morphologie des parois cellulaires du Candida que sur sa croissance. La coque de noyer noir, en poudre ou en extrait liquide, est un autre antifongique utile pour combattre la prolifération du Candida. La juglone, composé organique puissant responsable de la majeure partie de l’action antifongique du noyer noir, inhibe les enzymes de la levure qui stimulent ses fonctions métaboliques, freinant ainsi la croissance de la levure. Bonne chance pour trouver des champignons sous un noyer !

L’origan, riche en carvacrol, et l’extrait de pépin de pamplemousse (GSE) comptent aussi parmi les produits antifongiques les plus populaires pour l’éradication naturelle des bactéries, mais aussi des infections fongiques. Ils sont disponibles seuls ou dans des formules spécifiques contre le Candida.

Quant à l’écorce interne de l’arbre pau d’arco, originaire d’Amérique du Sud, elle contient dans sa matrice des constituants biologiquement actifs, dont un puissant composé phénolique appelé lapachol. Il étouffe la prolifération fongique en interférant avec le système respiratoire des cellules de levures, en particulier celles des espèces de Candida.

Rappelez-vous, l’objectif n’est pas d’éradiquer complètement de votre corps les espèces de Candida (ceci n’est en fait guère possible), mais bien de garder leur population et celles d’autres espèces pathogènes résidentes en sous-effectifs. Cela favorise la prédominance de probiotiques sains, qui à leur tour aident à entretenir un environnement acide sain. Pour accélérer la voie de la guérison, il convient de suivre un régime spécifique anti‑Candida à faible teneur en sucres transformés et en glucides complexes, et de se supplémenter avec un probiotique multisouches à enrobage entérique.

L’utilisation d’une large gamme d’agents antifongiques naturels, que ce soit dans une formule ou à la carte, semble être une option de choix lorsqu’on considère la gamme thérapeutique étroite des antifongiques pharmaceutiques. Vous pouvez prendre le contrôle de votre santé, naturellement.


 

Gordon Raza, BSc

En tant que rédacteur technique de Fleurir, Gord partage
son point de vue unique sur les produits de santé naturels,
la nutrition, et la vie active.