Page d’accueil > Santé

Origan — Une plante aux multiples bienfaits

Plante aromatique subtilement fleurie et issue de la famille de la menthe, l’origan s’est depuis longtemps intégré à la cuisine et plus largement à la culture méditerranéenne. Nombre de ses espèces (plus de cinquante) ont également été adoptées dans le monde entier ; en effet, l’origan est une herbe généreuse qui entre par exemple dans la composition de nombreux jardins canadiens d’herbes aromatiques.


L’origan, herbe aromatique aux multiples usages, est indispensable pour votre armoire à épices, et encore plus pour votre santé. Elle doit son spectre complet d’action antioxydante, antibactérienne, antivirale, antiinflammatoire, et même anticancéreuse à sa liste de composés volatiles biologiquement actifs.

Pour ce qui a trait à son usage thérapeutique, le carvacrol a été identifié comme étant la plus puissante et la mieux étudiée des molécules présentes dans les feuilles et les boutons floraux de l’origan. Origanum vulgare est l’espèce la plus couramment utilisée pour la production commerciale et la commercialisation d’huile essentielle d’origan distillée à la vapeur ; cependant, Origanum minutiflorum est reconnu comme la source la plus puissante de carvacrol naturel. Cette espèce rare et sauvage prospère à des altitudes supérieures à 1500 m, dans l’environnement extrême des montagnes anatoliennes de Turquie. Une fois l’origan cueilli à la main, la distillation à la vapeur extrait doucement le carvacrol, mais aussi une mosaïque de composés biologiquement actifs.

L’activité antioxydante de l’huile d’origan riche en carvacrol fait partie de ses principaux attributs. Il aide à neutraliser les radicaux libres, des composés pouvant affaiblir progressivement les tissus sains dans tout le corps, et nous laisser plus sensibles à de nombreuses maladies dégénératives liées à l’âge.

Dans les cas d’infection bactérienne, il a été démontré que le carvacrol décompose les protéines servant d’échafaudage structurel au biofilm, un gel protecteur que les bactéries nocives sécrètent. Une fois que le carvacrol a pénétré dans ce biofilm protecteur, il détruit les parois cellulaires des bactéries et entraine leur disparition. En fait, une recherche publiée dans le Journal of Applied and Environmental Microbiology a démontré que l’action antimicrobienne naturelle du carvacrol est aussi efficace que celle des agents d’assainissement de qualité commerciale pour inhiber la formation de biofilms de bactéries pathogènes. Le carvacrol fonctionne de manière similaire à un antifongique, car il perturbe l’intégrité des membranes cellulaires fongiques, menant ainsi à leur destruction. Des essais cliniques ont également prouvé l’efficacité du carvacrol pour les espèces de Candida albicans résistantes au fluconazole, un antifongique d’ordonnance.

D’autres recherches passionnantes, publiées dans le Journal of Applied Microbiology, ont montré que le carvacrol détériore l’enveloppe de la capside, une couche protéique qui protège l’information génétique (ADN) de nombreuses formes du norovirus humain. En pratique, quelques gouttes d’huile d’origan sauvage peuvent décupler le pouvoir de guérison d’un bouillon de poulet fait maison ! Des recherches prometteuses ont également montré le potentiel du carvacrol pour interrompre la cascade de signalisation cellulaire en lien avec l’inflammation chronique.

Le carvacrol se classe parmi les composés naturels les plus étudiés dans l’industrie du bienêtre. La popularité de l’origan, d’Origanum minutiflorum en particulier, tient au fait que sa niche thérapeutique couvre un large éventail de problèmes de santé — peut-être même quelques-uns des vôtres…

 

Gordon Raza, BSc

En tant que rédacteur technique de Fleurir, Gord partage
son point de vue unique sur les produits de santé naturels,
la nutrition, et la vie active.