Contactez-nous : 1 800 268-9486
Page d’accueil > Mode de vie et Bienêtre

Surmontez la dépression grâce à la sagesse du corps, de la tête, et de l’esprit


Dépression

 Nous avons tous déjà vécu
 des hauts et des bas dans
 notre vie. Lorsqu’une
 période d’humeur maussade
 ou un manque d’intérêt
 auprès de choses qui   habituellement nous
 emballent dure plus de
 deux semaines, nous
 devons en tenir compte et     intervenir. Environ 3,2 
 millions (11,3 %) de
 Canadiens sont sujets à
vivre une dépression au cours de leur vie. Quelques-uns des symptômes les plus
courants de la dépression incluent une humeur sombre ou une baisse d’intérêt marquée auprès de choses que nous aimons, un changement dans l’appétit ou une perte / un
gain de poids, un sommeil perturbé, un comportement agité, de la fatigue, un sentiment
de culpabilité ou de dévalorisation, une concentration ou une mémoire défaillante, et des
pensées répétitives de mort ou de suicide. Les experts suggèrent que s’il y a présence
de deux à quatre de ces symptômes pendant deux semaines ou plus, la personne est
sujette à vivre une dépression.


Dépression et santé spirituelle

Il est plutôt rare de penser à la dépression comme une opportunité de s’éveiller
spirituellement. Toutefois, les thérapeutes et les psychothérapeutes ayant une
approche conciliant la compréhension occidentale et orientale du corps, de la tête,
et de l’esprit nous amènent à repenser d’une toute autre façon les maladies
mentales. Leur compréhension nous suggère qu’un état dépressif est une
indication d’un désalignement entre nos croyances, nos pensées, et notre vie au
quotidien ; et notre vocation à l’amour, à une vie sans peur, et à accomplir un
dessein divin en relation à nos expériences vécues. Ils posent la question suivante :
« Et si la dépression n’était simplement qu’une aspiration naturelle à accéder à notre
vraie identité ; un esprit vibrant, sain, et plein d’énergie ? »

Pendant des siècles, les traditions spirituelles et religieuses occidentales ont soutenu
la croyance que nous possédons tous un esprit personnel ; la partie éternelle de notre
être. Il y a par exemple la croyance que le corps physique du premier être humain n’a
vu le jour que lorsqu’un esprit — souffle de vie — a pénétré en lui et a établi une âme
vivante. De même, depuis plusieurs siècles, la compréhension de la médecine
traditionnelle chinoise (MTC) soutient que le corps est énergie et maintenu par le Qi
ou Chi — une force vitale qui englobe le souffle et le sens de la vie. D’après la MTC,
un réseau d’énergie appelé le système méridien existe dans le corps, côtoyant les
courants du Qi et préservant la vie. Quatorze circuits méridiens principaux suivent le
système cardiovasculaire, avec un réseau de branches progressivement plus fines
(collatérales et sous-collatérales) imprégnant et approvisionnant le Qi à toutes les
cellules du corps. Tout comme le sang, le Qi circule à travers l’espacement des
muscles ou les interstices entre différents tissus tel que les os, les muscles, et les
vaisseaux sanguins en un cycle complet de 24 heures.


Déséquilibre spirituel et maladie

Nous recherchons souvent une explication physiologique pour nos problèmes de santé.
Toutefois, le fusionnement des traditions occidentales et orientales ouvre la porte à des
explications spirituelles pour les maladies. Si « l’esprit personnel » et le Qi ne font qu’un,
alors — tout comme le corps physique — l’esprit existe dans un état de santé ou de
maladie. Au début des années 1980, le Dr John Diamond, psychiatre australien, a étudié
et identifié les émotions de bases connectées à chaque méridien. Le méridien du foie, par
exemple, est corrélé avec les émotions de joie et de mécontentement. Si le Qi est réduit
dans ce méridien pour une raison ou une autre, la personne ressentira de l’insatisfaction.

De nombreuses techniques incluant les remèdes naturels, l’alimentation, le rire, l’exercice,
la méditation, et l’acuponcture ont été utilisées pour équilibrer les méridiens, mais les effets
sont toutefois temporaires. Au début des années 1990, le Dr Kandis Blakely,
psychothérapeute basé aux États-Unis, a fait une découverte novatrice qui suggère que le
pardon des évènements passés ayant causé un déséquilibre du Qi entraine un rééquilibre
permanent du méridien.

 Plus récemment, une compréhension   simple mais profonde du procédé à   travers duquel la maladie se
 développe dans le corps humain a vu
 le jour. Tous les moments de la vie
 sont filtrés par notre esprit, et sont
 vécus comme de l’amour ou de la
 peur. Les moments d’amour
 génèrent des pensées et des
 émotions qui adoptent un sens
 profond de connexion à nous-
 mêmes, aux autres, et à une
 puissance supérieure. Les moments   dénués d’amour génèrent des
 pensées et des émotions qui
 abritent une peur persistante,
 menant à une déconnexion de nous-   même, des autres, et d’une
 puissance supérieure. Un moment perçu comme dépourvu d’amour se transforme en stress physique ou mental, qui déclenche une pensée ou une réaction émotive étant naturellement toxique et basée sur la peur. Inévitablement, les pensées toxiques basées sur la peur compromettent la santé de l’esprit et s’enregistrent en tant que déséquilibre du méridien correspondant. À travers un processus appelé « mécanique cellulaire », un déséquilibre continu du courant énergétique sans une intervention adaptée peut causer la maladie.


Pardon et équilibre spirituel

 Le pardon est le chemin menant   à l’amour. Il semble que l’esprit
 existe dans un état sain lorsque
 l’on aime entièrement et que
 nous vivons l’amour des autres.
 L’amour assure un flot de lumière
 et d’énergie absolu et sans
 entrave à travers le corps.
 Parallèlement, la peur engendre
 un état de maladie, en créant des   blocages et des déséquilibres
 dans le flot de lumière et d’énergie
 du corps. Dans notre vie de tous
 les jours, l’amour est illustré par
 des comportements de gentillesse,
 de patience, de calme, et de
 flexibilité. La peur est incarnée
 avec des comportements de
colère, de vantardise, d’orgueil, de violence, et de contrôle.

 Le pouvoir de cette approche
 novatrice réside notamment dans
 l’usage du test de performance   musculaire afin d’identifier
 rapidement lequel des 14
 méridiens est déséquilibré. Cela
 permet de déterminer précisément   l’année et le mois au cours duquel   l’évènement ayant causé le
 déséquilibre est survenu. Dans
 les premières phases du
 processus thérapeutique, un
 examen méticuleux d’un
 déséquilibre au niveau du thymus,
 du cœur, et du sexe-circulatoire
 (SXC) est priorisé.


Le thymus régule le système immunitaire et est associé aux émotions basées sur
l’amour telles que la foi, la gratitude, la confiance, et le courage ; ainsi qu’aux émotions
basées sur la peur telles que la haine et la convoitise. Le SXC régule les glandes
surrénales et reproductives, et il est associé aux émotions basées sur l’amour
telles que la générosité, la relaxation, et le « lâcher-prise », en plus des émotions
basées sur la peur telles que la jalousie, la tension sexuelle, et le remords. Le
méridien du cœur régule l’approvisionnement d’énergie au cœur. Il est associé
aux émotions basées sur l’amour telles que l’affection, la connexion, et le pardon,
et il est associé aux émotions basées sur la peur telles que la colère. Une fois
l’évènement identifié, le thérapeute accompagne l’individu à travers un procédé
d’acceptation et offre une direction spirituelle qui améliore la capacité de l’individu
à véritablement lâcher prise. En utilisant cette approche, les personnes souffrant
de dépression peuvent s’en remettre après seulement trois à huit sessions.


Amour et vie sans peur

Ces approches créent une opportunité pour chaque individu de se connecter à leurs
expériences de vie selon un appel spirituel qui rejoint diverses traditions religieuses
ou spirituelles autour du monde — l’appel de l’amour et de la vie sans peur. Chaque
personne fait face à une vérité profonde, modelée par ses expériences, notamment
de se sentir mal aimé, déconnecté, et apeuré. Ces ressentis ont un objectif : ils nous
enseignent le vrai sens de l’amour, en nous montrant premièrement ce que l’amour
n’est pas. Nos plus grands défis dans la vie sont de surmonter la peur créée par nos
moments les plus dénués d’amour, et de vivre de façon permanente dans un
environnement d’amour en tant qu’esprit vibrant, sain, et plein d’énergie.
 

 

 Dre Joan Samuels-Dennis, PhD

 La Dre Joan Samuels-Dennis a fondé et dirige Becoming Canada.
 Elle enseigne comme professeure adjointe à l’Université Trinity
 Western, et est une thérapeute qui allie une compréhension
 occidentale et orientale de la santé et du bienêtre. Elle est aussi
 la coéditrice du livre Becoming: The Journey to Self-Love.