Page d’accueil > Santé

L’origine des huiles essentielles


Les herbes et les plantes ont longtemps été utilisées pour soulager les causes et les symptômes de nombreux maux. Pour ce qui est de la médecine moderne, elle diffère légèrement ; elle s’attarde généralement à soulager les symptômes à l’aide de drogues synthétiques, sans examiner le tout dans son ensemble. Un soulagement temporaire est observé, mais la personne ne guérit jamais complètement. Selon une datation au carbone de peintures paléolithiques vieilles de 20 000 ans retrouvées dans une grotte à Lascaux, en France, les plantes médicinales étaient utilisées dans la vie au quotidien même à cette époque. De plus, plusieurs archives publiques et études relatent l’usage d’huiles essentielles, de baumes, d’huiles parfumées, d’écorce parfumée, de résine, d’épices, et de vinaigre aromatique chez les Égyptiens. Ils vénéraient même un dieu du nom de Nefertum : le dieu du parfum et de la guérison. Ces huiles dénombraient une multitude d’applications : purification de l’âme, célébration des dieux, momification pour le passage dans l’après-vie, hygiène personnelle, et même en tant qu’écran solaire.

Les humains ont pris conscience des pouvoirs de guérison des herbes par pur instinct et par simple observation. La découverte d’un site funéraire Néandertal à Shanidar, en Iraq, a permis à plusieurs scientifiques et chercheurs de comprendre l’importance historique des plantes et des fleurs, grâce à des échantillons de pollen recueillis sur des fleurs sauvages retrouvés près de corps décédés.

Éventuellement, les manuels botaniques sont devenus de plus en plus populaires et ont mis de l’avant leurs usages à travers le temps. Le premier manuel botanique publié, portant le nom de Le Grant Herbier, a été imprimé à Paris par Pierre Le Caron à la fin du 15e siècle. Le Grant Herbier est une pharmacopée médiévale qui liste un grand nombre de plantes, incluant leurs vertus médicinales. Cela a été un pas dans la bonne direction, qui a mené à l’archivage et à la compréhension de plusieurs plantes médicinales ainsi que leurs usages.

Les débuts de l’usage des huiles essentielles dans le monde moderne

Les huiles essentielles sont utilisées par de nombreuses cultures différentes à travers le monde. En 1937, le chimiste et parfumeur français René-Maurice Gattefossé inventa le terme aromathérapie. Il est intéressant de noter que René-Maurisse ne croyait pas au départ au mouvement de santé naturel. Toutefois, il s’est intéressé aux huiles essentielles après avoir subi une grave brulure aux mains pendant une expérience. Il a immédiatement immergé ses membres brulés dans le contenant de liquide le plus proche, qui était de l’huile essentielle de lavande. Plus tard, il a observé une guérison incroyablement rapide qui n’a presque pas laissé de cicatrice. Il est devenu fasciné par cette découverte et a débuté sa recherche approfondie sur les huiles essentielles. Cela lui a inspiré l’usage des huiles essentielles sur des soldats logés aux hôpitaux militaires pendant la Première Guerre mondiale. Il a utilisé de la lavande, du thym, du citron, et du clou de girofle pour leurs propriétés antiseptiques. Son œuvre, incluant le livre Aromathérapie : Les huiles essentielles hormones végétales, fait mention de cures contre le cancer de la peau, les ulcères faciaux, la gangrène, ainsi que pour les morsures d’araignées Veuve noire.

Comment sont fabriquées les huiles essentielles

Les huiles essentielles sont extraites de différentes façons. La majeure partie des techniques d’extraction sont basées sur le fait que la majorité des huiles essentielles se mélangent avec l’huile, le gras, l’alcool, et certains solvants, mais pas avec l’eau. La plupart des huiles essentielles sont extraites à partir de plantes par distillation à la vapeur.

Usage pour une assimilation optimale

La peau, étant notre plus grand organe, en fait une porte d’entrée potentielle pour plusieurs nutriments ou toxines. De nombreuses études ont démontré que près de 60 % des produits appliqués sur la peau sont absorbés dans la circulation sanguine. Par conséquent, masser votre corps avec des huiles essentielles aidant à la guérison peut être très favorable. La peau est perméable aux substances liposolubles et relativement imperméable aux substances hydrosolubles. Vous pouvez utiliser une huile de support qui est moins épaisse, telle que l’huile de pépins de raisin, pour une absorption plus rapide.

Une autre façon de récolter les bienfaits des huiles essentielles est à travers l’inhalation. L’inhalation conduit à une stimulation du système limbique. L’impulsion nerveuse du système limbique amène d’autres parties du cerveau, responsables de la sécrétion d’hormones, à assister au métabolisme et aux autres fonctions du corps. Il y a deux façons de procéder : par la diffusion aromatique à l’aide d’un diffuseur ou bien en recouvrant votre tête d’une serviette par-dessus un bol fumant d’eau très chaude et de quelques gouttes d’huile essentielle ; vous n’aurez qu’à inspirer la vapeur d’eau, préférablement avant l’heure du coucher. Vous pouvez également tenir la bouteille d’huile essentielle près de votre nez pour un effet thérapeutique similaire.

Bienfaits pour la santé

Les huiles essentielles sont utilisées par les massothérapeutes, les infirmières, les réflexologues, les esthéticiennes, et beaucoup d’autres. À l’aide de la vapeur ou d’un vaporisateur, l’huile peut être ajoutée à votre bain. Grâce à leurs nombreux bienfaits pour la santé, les huiles essentielles sont de plus en plus étudiées par la communauté scientifique pour le traitement d’une variété de maladies telles que le cancer, le VIH, l’asthme, les bronchites, l’alopécie, l’anxiété, les déséquilibres hormonaux, la dépression, l’insomnie, et les douleurs, entre autres.

Le top 10 des incontournables !

Ma trousse de premiers soins inclut les huiles essentielles suivantes. Je vous encourage à investir dans ces huiles pour prévenir les maux et soutenir le système naturel de guérison de votre corps.

  1. Origan : soulage les colites, la diarrhée, les gastrites, les allergies, le rhume, et les infections virales et bactériennes.
     
  2. Lavande : appropriée pour les maux de tête, l’insomnie, la dépression, et la nausée.
     
  3. Eucalyptus : aide à combattre la toux, le rhume, et la grippe.
     
  4. Camomille : très efficace contre les brulures, l’arthrite, les troubles digestifs, et les symptômes prémenstruels et de la ménopause.
     
  5. Menthe poivrée : excellent contre la nausée, les maux de tête, et le mal des transports.
     
  6. Arbre à thé : puissant antiseptique qui soulage le rhume, les bronchites, et les abcès. Il peut également être utilisé comme agent nettoyant pour la maison.
     
  7. Thym : soulage les gaz, combat les vers intestinaux et la perte des cheveux, tel que l’alopécie diffuse.
     
  8. Romarin : réduit les gaz intestinaux et la rétention des fluides. Bénéficie de propriétés antiseptiques pouvant aider à combattre la grippe.
     
  9. Gingembre : aide à soulager les indigestions, la nausée, les SPM, l’inflammation, et les problèmes articulaires.
     
  10. Clou de girofle : propriétés antibactériennes, antiparasitaires, et antifongiques. Peut aussi être employé comme rince-bouche ou pour les maux de dents.

 

 Dayana Deschamps, BSc, Clr, PCSH

 Dayana est une practicienne certifiée en santé holistique,
 une iridologue et une analyste en cellules sanguines certifiée.
 Elle est candidate au doctorat en médecine naturelle, en
 plus d'être enseignante, blogeuse et modèle créatif.

 www.lanaturolisticadayana.com