Contactez-nous : 1 800 268-9486
Page d’accueil > Santé

Cet été, tempérez votre tristesse estivale : Exercices simples pour soulager la souffrance, faire face aux défis, et « arrêter de penser » pour enfin profiter de l’été

Alors que nous associons souvent l’été au soleil, aux plages, et à la détente, cette période de chaleur peut présenter ses propres défis. Voici cinq problèmes estivaux typiques, et des exercices que vous pouvez faire n’importe où pour vous aider à faire face aux défis, à guérir, et à grandir.

Dissociez-vous de vos pensées

Beaucoup d’entre nous ont des pensées indésirables qui semblent nous nuire. Des pensées difficiles semblent planer au-dessus de notre tête comme des nuages sombres et orageux (pensez à Bourriquet). Peu importe le degré de réflexion positive que nous exerçons, peu importe le nombre de cours de yoga auxquels nous assistons, nous ne pouvons tout simplement pas vivre dans le présent ni nous concentrer. Ces pensées continuent à apparaitre l’une après l’autre jusqu’à ce que nous soyons touchés, bouleversés, et posons peut-être des gestes regrettables.

La clé de la pratique consciente n’est pas d’avilir ces pensées difficiles, mais de les remarquer et de les laisser passer. À partir de cette simple méditation (bulle), nous pouvons trouver un excellent soulagement.

Activité 1 : Bulles de pensée

Avec votre bouteille de bulles à proximité, entrez dans le sentiment que les pensées stimulantes inspirent. Sentez la lourdeur, la restriction, et la souffrance. Prenez des respirations profondes et complètes tout en permettant à ces pensées de s’éloigner, comme des voitures dans la rue. Maintenant, imaginez comment vous seriez sans ces pensées. À quel point vous sentiriez-vous plus léger et plus heureux ? À partir de cette prise de pouvoir, prenez la baguette à bulles et imaginez que vous soufflez les pensées indésirables dans la bulle. Regardez la bulle voler et dites à voix haute : « Je me sens plus léger et en paix ». Continuez à répéter cela pour chacune des pensées qui vous dérangent et jusqu’à ce que vous sentiez un profond sentiment de soulagement.

Cela est également idéal pour les enfants anxieux. Pas de bulles ? Imaginer que vous soufflez des bulles est tout aussi efficace.

Guérissez après les problèmes hivernaux

L’été est parfois associé à la guérison. Après un hiver sombre et froid, nous avons tendance à sortir davantage dans la nature et à ressentir le soleil sur notre peau. Pendant ce temps, nous sommes plus disposés et plus inspirés à guérir et à être restaurés.

Peut-être êtes-vous en train de guérir après quelques problèmes difficiles au travail, avec vos enfants, ou avec votre partenaire ; ou votre corps se remet peut-être d’une maladie. Quelle que soit votre guérison et votre cheminement, embrassez l’été comme un temps de restauration, et engagez-vous à prendre vraiment le temps de méditer et de vous soigner.

Activité 2 : Calmer votre cœur avec de l’eau

Si vous êtes près de l’eau cet été, voici une activité inspirée par le guérisseur Anthony Williams pour la guérison.

Asseyez-vous près du bord de l’eau. Assurez-vous que vos yeux sont protégés contre le soleil lorsque vous regardez les vagues onduler vers vous, ou lorsque vous regardez l’eau se déplacer sur son chemin. Écoutez les sons de l’eau. Respirez l’air lentement, et de plus en plus profondément. Maintenant, mettez l’accent sur cette partie de votre cœur qui nécessite une guérison. Continuez à regarder et à écouter l’eau tout en maintenant les pensées et en ressentant les émotions associées à ce qui s’est passé ou à ce qui est dans votre cœur. Imaginez que l’eau s’installe pour rafraichir et apaiser votre cœur. Au fur et à mesure que l’eau recule ou continue de se déplacer, imaginez que tout le mal se lave. L’eau enlève votre douleur, vous nettoie, et vous guérit. Dites à voix haute : « Je guéris maintenant ». Continuez à regarder et à écouter l’eau aussi longtemps qu’il faut pour trouver un soulagement. Répétez si nécessaire.

Cela peut être modifié pour fonctionner avec de la pluie ou de l’eau du robinet pendant que vous vous versez un bain.

Arrêtez de repousser le plaisir

La plupart d’entre nous sont occupés (non : très occupés), et l’été ne fait pas exception ! Au lieu de vraiment profiter de la beauté des moments, nous nous précipitons pour planifier, nous préparer, et organiser des voyages, et tandis que nous sommes supposés nous amuser, nous nous concentrons sur la prochaine étape, puis la prochaine, puis la prochaine, etc. Par expérience, je dirais que les femmes sont particulièrement enclines à s’accrocher à cette tendance à reporter la jouissance du moment. Le contentement peut sembler être une sorte de frivolité insaisissable à épargner pour plus tard parce qu’il y a toujours quelque chose à faire maintenant.

Bien qu’il ne soit pas mauvais de vivre comme ça (et beaucoup d’entre nous ont l’impression qu’il n’y a pas d’autre façon), c’est une manière très stressante et souvent douloureuse de vivre sa vie. Lorsque notre système nerveux travaille en double, nous pouvons devenir agités, insatisfaits, irritables, colériques, ou tristes.

Activité 3 : Soyez toujours plus curieux

Pour briser ce moule restreignant, envisagez une façon de dévouer cinq minutes de chaque journée cet été à un exercice de curiosité.

Asseyez-vous ou marchez lentement. Savourez la météo, regardez le ciel. Trouvez un arbre et écoutez ses feuilles s’agiter dans la brise. Regardez attentivement une fleur et prenez note des couleurs, des formes, des odeurs, etc. Suivez les abeilles butiner d’une fleur à l’autre. Écoutez les oiseaux. Perdez-vous dans la perfection de la nature, le rythme de la nature, l’aisance de la nature. Être curieux de la nature, et devenir très calme et concentré, est un moyen sûr de restaurer un sentiment de gratitude, de paix, de contentement, et de confiance dans le monde.

Cela peut également être adapté pour la pratique à l’intérieur en se concentrant sur votre environnement intérieur, si nécessaire.

Changer la dynamique familiale

Comme pendant d’autres vacances, les familles passant beaucoup de temps ensemble, parfois dans un environnement confortable, peuvent avoir à faire face à des désaccords, des affrontements de personnalité, et des comportements malsains généraux. Les blessures, les coups de soleil, les piqures d’insectes, et d’autres problèmes difficiles à traiter loin de la maison peuvent s’ajouter à ceux-ci et faire des vacances d’été une expérience désagréable.

Activité 4 : Ce que j’aime de vous

Asseyez-vous avec un cahier et notez dix choses positives concernant chaque membre de la famille avec qui vous avez des problèmes. Quelles sont leurs qualités, leurs forces ? Qu’aimez-vous le plus et appréciez le plus à leur sujet ? Écrivez tout. Notez comment vous vous sentez par la suite. Pour aller plus loin, imaginez-vous comme eux. Comment seriez-vous ? Demandez-vous : « Comment me sentirais-je ? », puis écrivez à ce sujet. Existe-t-il une autre façon d’aborder cette personne qui aurait un meilleur résultat ? Est-il préférable de ne rien faire du tout ? Si nécessaire, notez au moins dix points positifs chaque jour sur ce membre de la famille jusqu’à ce que les problèmes soient résolus ou qu’il ne soit plus nécessaire de le faire.

Pour un exercice plus visuel, essayez de faire cette activité avec des images familiales et créez une œuvre d’art avec les images en les collant dans votre cahier.

Il n’est jamais bien pour quiconque, spécialement les membres de la famille, de nous blesser intentionnellement. L’exercice ci-dessus se concentre sur le bien dans les autres, et est une exploration de l’empathie, mais vous avez encore le droit de vous défendre et de fixer des limites.

La magie de l’ennui

L’ennui est une bonne chose, en particulier pour les enfants, car il nous apprend à devenir créatif et à prendre le temps de développer nos idées créatrices. Certains de mes souvenirs d’enfance les plus magiques sont quand nous avons travaillé sur des projets créatifs en famille (et je ne parle pas de la peinture de la salle de bains ou de la construction de nouvelles étagères) !

Lorsque nous jouons avec nos sensibilités artistiques et agissons sur des caprices spontanés dans le processus de création — en particulier avec les personnes les plus importantes pour nous —, nous commençons à changer la dynamique ou nous attirons une nouvelle énergie nécessaire (encore inattendue). Créez de nouvelles étincelles, faites appel à davantage de bons souvenirs, et devenez totalement créatif et farfelu avec un projet d’art de votre choix.

Activité 5 : Projet d’art estival

Recherchez et planifiez un projet amusant et ludique à terminer cet été avec la famille ou les amis. Faites les arrangements et les préparatifs nécessaires (achetez le matériel, planifiez une journée, etc.), puis passez à l’action !

Certaines idées incluent la fabrication de cerfs-volants ; peindre une murale sur le cabanon du chalet ; faire une mosaïque de carreaux ou peindre de grandes pierres lisses avec lesquels décorer le jardin ; s’habiller et avoir une soirée « Chapelier Fou » dans votre jardin…

Parfois, lorsque nous créons, nous devenons très vulnérables. Nous voulons que ce soit une expérience enrichissante pour tous. C’est une bonne idée de définir des règles de base sur la façon de se comporter et de se traiter mutuellement afin que tout le monde se sente important et en sécurité. Assurez-vous que les participants ne disent que des choses positives et encourageantes sur le travail des autres. Divisez le projet afin que chacun ait une part importante.

Allez, jouez, et profitez de l’existence

Pensez à faire place à plus de calme dans vos journées. Soyez ludique et créatif, et profitez simplement de la vie. Je vous envoie mes plus chaleureuses pensées pour l’été. Sortez, jouez, et amusez-vous !

Janine est une thérapeute artistique et conseillère clinique à Vancouver, en Colombie-Britannique. Elle voit les clients en privé et en personne, et organise des cours et des ateliers sur la créativité, la guérison et l’espoir. www.artforchange.ca info@artforchange.ca 778-928-0741