Page d’accueil > Santé

Au cœur du pamplemousse


L’État ensoleillé de Floride est célèbre pour bien des raisons : c’est là que sont nés le programme spatial Apollo, Disneyworld, la Ligue des pamplemousses (pour le baseball) et, enfin et surtout, l’extrait de pépin de pamplemousse (EPP), une vedette dans le domaine des produits de santé naturels.

L’histoire de la découverte qui a conduit à la mise au point de l’EPP commence il y a près de soixante-dix ans, lorsque le Dr Jacob Harish, né en Yougoslavie, a mordu dans son premier pépin de pamplemousse. Sa saveur intense et amère l’a fasciné au point de l’entrainer dans des décennies d’études pour explorer le potentiel bactéricide, antifongique, et antiparasitaire du pépin et de la pulpe du pamplemousse. Ses recherches l’ont mené finalement en Floride, au cœur du pays du pamplemousse. Là, sa collaboration avec les scientifiques de l’Institut des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université de Floride a débouché sur le développement de l’EPP.

Ce germicide végétal possède un large spectre d’efficacité sur les bactéries, les champignons, les parasites, et les virus. Des recherches cliniques ont montré que l’EPP a un effet bactéricide à une concentration aussi faible que 1:152 [1]. Les propriétés désinfectantes et antiseptiques de l’EPP sont dues à une synergie entre son acide ascorbique naturel, ses bioflavonoïdes, et toute une gamme d’acides organiques. Sa fiabilité pour les humains, les animaux, et les végétaux, ainsi que ses propriétés désinfectantes sans effets secondaires, font de l’EPP un must pour toute armoire à pharmacie et trousse de secours.

Les applications thérapeutiques de l’EPP comprennent le traitement des dysbioses (p. ex. les troubles intestinaux), l’utilisation comme désinfectant pour les coupures et les écorchures, le soulagement des infections fongiques telles que le pied d’athlète et la teigne, ainsi que la purification de l’eau à boire. Un minimum de cinq gouttes d’EPP par litre est recommandé pour assurer une eau potable. Le même dosage dans un évier d’eau permet un excellent rinçage des fruits et des légumes.

De fait, une solution d’EPP dans un pulvérisateur conservé sous l’évier de la cuisine pourra rapidement éclipser, par son efficacité naturelle, beaucoup de vos aérosols ménagers potentiellement toxiques. Cela fait de l’EPP un cas unique parmi les désinfectants entièrement naturels.

 

Référence

1.  Heggers, J.P., et autres. « The effectiveness of processed grapefruit-seed extract as an antibacterial agent: II. Mechanism of action and in vitro toxicity. » Journal of Alternative and Complementary Medicine, Vol. 8, N° 3 (2002): 333–340.

 

Gordon Raza, BSc

En tant que rédacteur technique de Fleurir, Gord partage
son point de vue unique sur les produits de santé naturels,
la nutrition, et la vie active.