Page d’accueil > Mode de vie et Bienêtre

L’automne est une saison pour faire le point, laisser aller, s’occuper de sa personne et aussi pour se préparer


Pendant l’automne, nous sommes naturellement
enclins à nous replier un peu sur nous-mêmes et à
nous préparer pour les rudes mois de l’hiver.
L’automne se trouve être une saison pour
l’introspection, pour s’examiner et aussi pour se
séparer des choses qui ne nous servent plus, avant
que le froid ne s’installe.

Pendant l’été, nous pouvons faire l’impasse sur
nos « affaires ». Par « affaires », je fais référence
aux choses que nous n’avons pas eu le temps ou
l’occasion d’analyser. Il s’agit de nos pensées, nos façons de penser et de se comporter,
nos visions et jugements du monde, notre bagage émotionnel, et plus ou moins tous les
déchets métaphoriques qui encombrent notre vie et nous éloignent de notre plein
épanouissement.

Si nous n’explorons ni n’analysons nos « affaires », l’hiver peut devenir long et rude, car nous restons alourdis par ce qui ne nous sert plus. Nous perdurons dans notre souffrance et prolongeons ce que nous ne voulons plus. Nous pouvons alors devenir malheureux, voire même déprimés. En effet, pour certain(e)s d’entre nous, la dépression peut frapper à la porte et s’inviter à passer l’hiver avec nous. Que peut-on donc faire pour bien se préparer, guérir et s’épanouir en cette saison ?

 

5 manières d’analyser vos « Affaires » :
 

1. Réfléchissez aux aspects déplaisants de votre vie ainsi qu’à vos sources de stress. 
Identifiez ce qui doit être changé et aussi acceptez ce qui ne peut pas l’être ou ce qui est
hors de votre contrôle. Sachez que vous restez maître de la manière dont vous apparaissez
au monde, des pensées que vous souhaitez verrouiller et de comment vous vous sentez.

2. Réappropriez-vous vos actions et votre expérience. Prêtez attention au rôle que
vous jouez dans votre vie. Sachez que vous détenez le pouvoir de changer votre manière de
regarder les choses, d’agir et de réagir. Cela finira par transformer votre vécu.
Demandez-vous :« comment puis-je résoudre cela d’une manière qui contribue à mon
épanouissement et celui des autres ? »

3. Pardonnez-vous. C’est souvent la chose la plus ardue à réaliser, et c’est pourtant très
important pour guérir de « nos affaires ». Comprenez que vos actions résultent de votre
compréhension, de vos connaissances et de votre conscience du moment. C’est humain.
Alors, ne vous tenez pas rigueur pour ça.

4. Pardonnez aux autres. C’est difficile aussi. Sachez que pardonner aux autres n’est pas
leur donner l’absolution. Le pardon ne consiste pas à se laisser piétiner par les autres, ou
à les laisser gagner, ni à accepter que leur comportement, leurs actions, etc. Il s’agit en
fait de prendre en considération et d’accepter ce qui s’est produit, et de vous en libérer.
Le pardon est vraiment le moyen de commencer à relâcher vos « affaires ».

5. Résolvez vos problèmes pour continuer à travailler dessus. Ce processus n’effacera
pas vos « affaires » inutiles du jour au lendemain. Toutefois, profitez de l’automne pour
résoudre vos « affaires » selon ces 5 points. Quand des pensées sont susceptibles de
réactiver votre ancien mode de réaction, prenez une pause. N’oubliez pas que vous êtes
en train de travailler dessus, et faites confiance au processus*.

*Veuillez noter que ce processus peut s’avérer trop difficile à assumer seul(e). Ce n’est pas aussi simple
que ça puisse paraître. Faites appel à un conseiller, un thérapeute ou un coach pour vous aider quand
cela est nécessaire. Si le prix vous inquiète, cherchez des services gratuits, à prix réduit ou dégressif.

 

Voici certains livres qui pourraient vous être utiles pendant cette période : « Un Retour à
l’Amour » de Marianne Williamson, « Aimer ce qui est - Vers la fin de la souffrance » de
Byron Katie, « Transformez votre vie » de Louise Hay et « Maintenant, je peux voir clair »
de Wayne Dyers.
 

Faites le ménage et du rangement

En même temps que ce processus de nettoyage de vos « affaires » émotionnelles,
attelez-vous aussi à un ménage préhivernal et au rangement de votre logement et de votre
lieu de travail. Débarrassez-vous des vêtements qui ne vous apportent plus aucun plaisir.
Remplacez ce vieux torchon usagé par des neufs. Organisez vos placards et vos meubles
pour que tout soit en ordre et fonctionnel. À ce sujet, vous pourriez jeter un œil aux livres
de Marie Kondo « La magie du rangement » et « Ranger : l’étincelle du bonheur ».

Faire le ménage de nos « affaires » peut aussi être divertissant. Nous pouvons commencer à
nous sentir exaltés de la vie que nous souhaitons mener. Comment présenter sa personne
au monde si l’on ne se libère pas de ses « affaires » ?

 

Instaurez des rituels

Lorsque les choses semblent peu réjouissantes à l’intérieur ou à l’extérieur, les rituels
peuvent devenir des moments spéciaux que l’on attend avec impatience. C’est un moyen
de nous récompenser, de reconnaître notre dur labeur, de célébrer la vie, et cela peut nous
aider à nous libérer encore un peu plus de nos « affaires ». Si vous avez des enfants, ils
adorent ces petites occasions pour lesquelles on attend (les adolescents aussi, même s’ils
ne le montrent pas).

Commencez par de petits rituels pour l’automne et l’hiver :
 

- Allumez une bougie à l’heure du repas
- Désignez un sweat-shirt comme votre
  « sweat-shirt maison » et portez des
  pantoufles
- Préparez du thé après le repas en utilisant
  une théière et des tasses spéciales
-  Prenez chaque semaine un bain avec du sel
  d’Epsom
- Commencez à cuisiner des plats de Noël
  avec les enfants avant l’heure, pour les congeler
- Prenez l’habitude d’utiliser un diffuseur d’huiles essentielles et essayez différents parfums
- S’amuser avec des jeux de société les dimanches soirs en famille (beaucoup de jeux
  amusants existent) ou réserver une table pour assembler des puzzles, une
  « table à puzzle », où tout le monde peut s’asseoir et trouver quelques pièces 
- Organisez des regroupements spéciaux une fois par mois avec des amis. Faites cela à
  chacun votre tour pour dîner, pour parler d’art ou boire du vin, pour regarder des films
  classiques ou se déguiser, etc.
- Ramassez des feuilles d’arbres, faites-les sécher dans un herbier pour ensuite les utiliser
  comme décoration de vos cartes de vœux ou pour la maison.

Ce sont de petites choses comme celles-ci qui peuvent briser une perception
décourageante de l’approche des mois hivernaux. Inventez vos propres rituels
magiques pour vous aider et vous réconforter, vous et votre famille.

 

Abordez l’hiver en force

Avec la volonté de s’occuper de nos « affaires », le désir de se nettoyer, de guérir ET avec le
soutien de rituels nourriciers, nous pouvons entrer dans le froid et l’obscurité de l’hiver avec
force et puissance. Vivez dans l’instant, profitez et continuez à travailler sur vous. Vous en
valez la peine.

: D

 

Janine M. Ray MA, BA, ATR-BC

Janine est art-thérapeute et conseillère clinicienne à Vancouver, BC. Janine consulte en ligne
et en personne. Pour plus d’articles de blogue et d’informations supplémentaires, veuillez
visiter www.artforchange.ca